Hemeryck Godart Stables Accompagner le cheval au très haut niveau par passion

Remise en route au national de Neeroeteren

13 juin 2016

neeroeteren

Pendant que certains poursuivaient leur travail, d’autres se remettaient en route au concours national de Neeroeteren.

Les chevaux de sept ans se sont révélés très prometteurs sur ce concours. Pour sa deuxième compétition sous la selle de Rik, Déesse de la Sure s’est montrée très à l’écoute de son cavalier et s’offre ainsi deux parcours parfaits. “C’est une jument qui ne demande qu’à apprendre et qui évolue bien”. Engagés sur des épreuves cotées à 1m30/1m35, Jule de Lauzelle et Jarvi de Sclef signent des parcours très encourageants. “Jule m’a offert de belles sensations tandis que Jarvi a réalisé une bonne préparation pour ses prochaines échéances.” Quant à Jewel Van’t Eigenlo, elle s’est illustrée sur des parcours cotés à 1m35/1m40. “Même si la jument a laissé une barre tomber sur ses deux parcours je reste satisfait de sa progression et confiant pour la suite.”

Arrivés aux écuries depuis peu, Il Mio Van’t Eigenlo et Vip du Tintia ont dévoilé des capacités certaines à l’obstacle qui laissent présager un bel avenir. “Les chevaux ont bien sauté et ont su rester disponibles sur la piste à chacune de mes demandes.” Vip du Tintia a notamment signé deux parcours sans pénalité.

Conrad continue sa prise d’expérience au fil des concours. “Quelques réglages devront encore être faits pour que le cheval parvienne à se régulariser et se relâcher sur le terrain.”

La fille de Casall, Cassamoon (alias Casallina), travaille aujourd’hui sur des concours nationaux sous la selle d’Anne-Sophie. “Toujours en formation, la jument prend beaucoup d’expérience sur les terrains de compétitions belges. Je suis plutôt contente de son week-end, elle semble prête pour sa prochaine échéance internationale qui aura lieu dans deux semaines à Bonheiden.”

De retour à la compétition après quelques semaines d’absences, Vidretta M de Bellignies et Fame Van de Plataan ont foulé la piste de l’épreuve du samedi cotée à 1m20. “C’est une reprise en douceur pour les deux juments qui se sont toutes les deux montrées assidues et respectueuses face à la barre.”

D’une manière générale les chevaux ont su rester à l’écoute de leurs cavaliers et prometteurs pour leurs prochaines échéances. Ce même piquet de chevaux continuera le travail sur le national de Loenhout à partir du samedi 18 juin.

© Gouden Laars